Runewars le jeu de figurines Actualités

 

Les combats dans Runewars : Le Jeu de Figurines

Dans Runewars, les rapports de force se règlent sur le champ de bataille à grands coups d'épées, de lances, de masses et de volées de flèches !
 

 

Cette article consacré à la mécanique des combats fait suite à celui consacré à la présentation du jeu.

Passer ses ennemis au fil de l'épée

Manœuvrer habilement ses troupes est une chose, mais il faudra ensuite concrétiser cet avantage en anéantissant l'ennemi lors de combats furieux et destructeurs. Toutes les unités disposent d'un ou plusieurs Profils d'attaque : en mêlée, à distance et parfois les deux. Pour qu'une attaque de mêlée puisse être exécutée, il est bien évidemment nécessaire que l'attaquant et le défenseur soient engagés (en contact). 


Dans ce cas l'attaquant lance un nombre de dés spéciaux correspondant au à son Profil d'attaque de mêlée. La réussite de l'attaque dépend des symboles obtenus lors de ce jet de dés :

Touche : chaque symbole touche dépensé par l'attaquant inflige un nombre de dégâts correspondant à la valeur de Menace de l'attaquant. Cette dernière varie en fonction du nombre de plateaux de mouvement de l'attaquant appartenant au bord qui est au contact du défenseur. Dans l'exemple ci dessous, l'unité de Piquiers a une valeur de Menace 2 (2 plateaux au contact du défenseur). Donc chaque touche de Piquiers infligera 2 dégâts à la cible. 

Chaque unité dispose d'une valeur de Défense et d'un Seuil de Blessure. Si l'attaquant assigne autant de dégâts que la valeur de Défense de sa cible, alors cette dernière subit 1 Blessure.

Dans le cas où le Seuil de Blessure de l'unité en défense serait de 1, alors elle perdra une figurine (retirée du rang arrière). Si le Seuil de Blessure n'est pas atteint, alors l'unité recevra 1 pion Blessure pour conserver une trace des dommages reçues durant la bataille.

Coup Mortel : ce symbole n’apparaît que sur les dés blancs (souvent réservés aux unités les plus dangereuses) et inflige directement 1 Blessure sans prendre en compte la défense !

Boost : Ces résultats peuvent être dépensés pour déclencher les capacités de boost de l'unité, une mécanique que les joueurs de X-Wing connaissent très bien.

Il existe deux autres symboles (Moral et Précision) sur lesquels nous reviendront dans un prochain article.

Plein dans le mille !

Les attaques à distance jouent un rôle déterminant dans les batailles, elles peuvent par exemple servir à affaiblir les rangs ennemis avant une charge de cavalerie, protéger une zone stratégique, ou encore défendre une unité alliée en difficulté... et bien d'autres choses encore. 
Une unité doit respecter 3 conditions pour réaliser une attaque à distance. Sa cible soit être à portée (1-5), dans son arc de tir, et en ligne de vue.

Globalement, ces attaques sont résolues de la même manière que celles de mêlée, à la différence qu'on utilise le Profil d'attaque à distance et que la valeur de Menace est égale au nombre de plateaux constituant le front de l'attaquant. 

Il est même possible de « tirer » sur un ennemi engagé avec des alliés, cependant ces derniers seront soumis à un test de moral ! Il s'agira de peser le pour et le contre avant de prendre ce risque. 

De l'avantage du nombre !

En fonction du nombre de plateaux qui se trouve derrière le rang frontal, l'attaque sera plus ou moins efficace. Cela symbolise le soutien des combattants d'une même unité qui ne sont pas directement impliqués dans la « baston ».

  • Un rang complet (autant de plateaux que le rang frontal) permet de relancer n'importe quel nombre de dés. Une relance pour chaque rang complet ! Avec ce principe, les unités de taille importante ont logiquement un potentiel destructeur plus important. 
  • Un rang partiel (moins de plateaux que le rang frontal) permet de relancer 1 dé.

Enfin, si vous voulez enfoncer le clou, vous pourrez toujours Déborder une unité adverse en l'engageant sur le flanc ou dans le dos. Une manœuvre habile qui octroiera 1 dé supplémentaire (rouge ou bleu) à votre attaque. De quoi décourager l'ennemi, mais cela nous le verrons dans le prochain article, consacré au Moral...